banniere
banniere
Accueil
Les lieux à découvrir
Tous nos Spots
Nos tracés gps
Guides & astuces
Les incontournables
Les lieux à découvrir > Choix du continent > Europe > France > Nouvelle-Aquitaine > Eglise Saint Pierre d'Aulnay

icone Eglise Saint Pierre d'Aulnay

Pays : drapeau France

Région : Nouvelle-Aquitaine

GPS :
46.023119, -0.354696
46°1.387 N -0°21.282 W
Google Maps

Adresse :
Avenue de l'église (D121)
17470 Aulnay

Notation globale :
etoile etoile etoile etoile etoile
Accessibilité en Fauteuil Electrique :
etoile etoile etoile etoile etoile

Accessibilité en Fauteuil Manuel :
etoile etoile etoile etoile etoile

Accessibilité des toilettes PMR :
etoile etoile etoile etoile etoile

Evaluation du parking PMR :
etoile etoile etoile etoile etoile


Chien accepté : N/C

Site web :
https://www.jaimemonpatrimoine.fr/fr/module/81/1828/l-eglise-saint-pierre-d-aulnay-un-joyau-de-l-art-roman

Tarif PMR : Gratuit

Tarif normal : Gratuit

Visité en : 2021

Description / Blog

Lieu découvert en faisant du geocaching.







[wikipedia]
L’église Saint-Pierre (officiellement Saint-Pierre de la Tour) est la principale église paroissiale de la commune d'Aulnay, une ville du nord-est du département français de la Charente-Maritime.
Édifiée sans doute au cours des années 1120-1140 à la demande des chanoines de Poitiers, elle s'élève sur un site occupé à l'époque gallo-romaine par un temple païen, puis par au moins un sanctuaire chrétien.
Durant une partie du Moyen Âge, elle est une étape pour les pèlerins en partance vers Saint-Jacques-de-Compostelle, avant de sombrer dans une certaine léthargie au cours des siècles suivants. Redécouverte au cours du XIXe siècle, elle est parmi les premiers édifices français à obtenir un classement aux Monuments historiques en 1840.
Étape remarquable sur la route des Trésors de Saintonge, elle est avant tout l'un des quatre sites du département à être inscrits au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

L'édifice est entouré d'un vaste enclos où l'on pénètre d'abord, et qui permet, en laissant toute liberté de déplacement, d'apprécier à différents niveaux de regard l'architecture et la sculpture.

Cet enclos est un ancien cimetière, peuplé de nombreuses pierres tombales à l'allure de sarcophages, mais dont les inscriptions gravées datent du XIXe siècle. Il est pourtant probable que cet endroit est une nécropole très ancienne, puisqu'on y a retrouvé au XIXe siècle, durant une restauration du pavement de l'église, trois stèles funéraires de légionnaires romains, conservées actuellement au musée archéologique de Saintes. Ces légionnaires étaient en service au camp militaire romain d'Aunedonnacum, tout voisin de l'emplacement de la future église romane. 


Galerie Photos

image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie
image de la galerie