banniere
banniere
Accueil
Nos Spots Favoris
Qui sommes nous ?
L'ancienne carte
L'ancien Blog
Contact

Cimetière joyeux - Sapanta

(Source Wikipedia)

Le Cimetière joyeux de Săpânța (en roumain : Cimitirul Vesel din Săpânța) est un cimetière de la région de Marmatie, en Roumanie, ayant la particularité d'avoir ses tombes ornées de stèles funéraires en bois, peintes en couleurs vives, avec une gravure de type naïf représentant une scène de la vie, une activité ou les causes du décès de la personne inhumée, accompagnés d'un poème, parfois nostalgique, parfois humoristique, dédié à la mémoire du mort1.

Description

Ce cimetière se situe dans le village de Săpânța (lire "Ce pain tsa"), dans le Maramureș au nord de la Roumanie. Il entoure l'église gréco-catholique du village et se singularise par la vivacité des couleurs des monuments funéraires et la joie qui s'en dégage.

Influences

L'art de Săpânța est au croisement des traditions folkloriques des Roumains et roumanophones (comme les stecci : stèles ou sarcophages valaques des Balkans2) et de l'art naïf3.

Historique

À Săpânța, tout a commencé en 1935 quand un artisan local, Stan Ioan Pătraş (1908-1977), a sculpté une première épitaphe sur une croix de chêne décorée dans des couleurs vives3. Ce faisant, il renouait avec d'anciennes traditions valaques (joyeuses obsèques, rituels funéraires festifs, libations et toasts portés au cours de repas commémoratifs…) depuis longtemps oubliées sous l'influence de l'Église, qui, comme ailleurs en Europe, considère la mort comme un moment tragique et solennel. Plusieurs centaines de joyeuses stèles existent à présent : de forme rectangulaire et richement ciselées de motifs géométriques, floraux ou astronomiques, elles sont couronnées d'une croix à deux ou trois banches, surmontées d'un petit toit3. Sur un fond à dominante bleue, des scènes de la vie et de la fin du défunt sont figurées, surmontant généralement une poésie allégorique, souvent humoristique, évoquant son caractère3. Les motifs de certaines stèles décrivent les circonstances accidentelles du décès ou représentent des scènes collectives de la vie du village. C'est notamment le cas depuis que l'élève de Pătraș, Dumitru Pop, lui a succédé après sa mort en 19773.

Le « Cimetière Joyeux » qui compte plus de 800 stèles au début du XXIe siècle4 est devenu l'une des grandes attractions touristiques de la région3 .

Le blog

Lien vers l'article complet du blog

Nos photos